Le mag éco

Dieppe – Le Tréport, Fécamp, Courseulles-sur-Mer… Alors que les premiers projets de parcs éoliens en mer sont en cours d’amorçage, l'Etat souhaite lancer un nouvel appel d'offres d'ici 2021, pour un 4e parc au large de la Normandie.

C’est pourquoi un débat public est lancé du 15 novembre 2019 au 15 mai 2020. Pour la première fois le débat public intervient avant la décision de l'Etat de lancer un appel d’offres. Objectif : que chacun pourra s'exprimer sur l'opportunité de cet appel d'offres, ses caractéristiques, et la zone potentielle d'implantation des éoliennes en mer.

 

Choisir la zone d’implantation la plus favorable 

Animé par la commission particulière du débat public (CPDP), le débat public porte sur l’opportunité du projet, ses objectifs, la définition des principales caractéristiques, les enjeux socio-économiques et les impacts sur l’environnement et l’aménagement du territoire.

 Parmi les questions qui seront posées, le choix de la zone – ou les zones, d’environ 300 km², la plus favorable selon les différentes contraintes, dont le raccordement au réseau électrique, ainsi que les priorisations.

 

Le débat public se découpera en plusieurs phases : jusqu’en février, les réunions auront pour but de partager les connaissances. Puis pendant 2 mois, l’objectif sera de construire différents scénarios, avant de débattre sur ses différents scénarios pendant 6 semaines.

 

 

Photo : Parc éolien du Cap Fagnet à Fécamp © Vincent Rustuel