Le mag éco

Mediterranean Shipping Company (MSC) lance son premier service RORO qui relie Le Havre à l’Afrique de l’Ouest. Ce nouveau service bimensuel confirme les atouts d’HAROPA, 1er système portuaire français formé des ports du Havre, de Rouen et Paris, pour les armements rouliers.

 

Deux navires modernes sont déployés dans le cadre de ce service, le MSC Immacolata et le MSC Cristiana : tous deux mesurent 199 mètres et 32 mètres de large, pour un volume de 59 835 tonneaux, et d’une capacité de 6 700 voitures. Ils desservent les ports d'Anvers (Belgique), de Dakar (Sénégal), de Conakry (Guinée) et d'Abidjan (Côte d’Ivoire) avant de revenir au Havre.

 

Des navires de près de 200 m de long

“Nous sommes ravis que le port du Havre accueille la première escale du MSC Immacolata pour notre nouveau service RORO vers l’Afrique de l’Ouest, précise l’armement italo-suisse. Ce nouveau service complète notre service Afrique de l’Ouest déjà existant dédié aux conteneurs, et offrira la possibilité de transporter, en plus des véhicules roulants, des cargaisons hors gabarit, en vrac, particulièrement larges, lourdes, et des équipements pour des projets spéciaux ».

MSC qui dessert le marché africain depuis 1971, a pu s’y développer considérablement dans plus de 40 pays. « Nos équipes pourront désormais offrir une couverture de service encore plus large à tous nos clients » conclut l’armement.

 

Pour Hervé Martel, directeur général du port du Havre, vice-président de HAROPA, « ce nouveau service confirme la place de HAROPA, 1er système portuaire français pour la desserte des pays de la Côte Occidentale d’Afrique et 1ère plateforme française pour l’import/export de véhicules neufs.

Il témoigne également de la confiance que les armateurs et les grandes alliances placent en HAROPA : grâce à ses qualités nautiques, à la fiabilité et la performance de l’ensemble des services portuaires, les ports de l‘axe Seine s’inscrivent durablement dans les schémas logistiques des leaders mondiaux du transport maritime, y compris dans le secteur roulier ». HAROPA confirme sa bonne santé sur ce secteur roulier en affichant une progression de 18% de l’activité en 2017, à 370 000 véhicules, à l’import comme à l’export.

 

 

Photo : Terminal roulier du Havre © Vincent Rustuel